Passer en version mobile du site

Chargement en cours ...

Saint-Berthuin à Malonne

Adresse :
5020 Malonne
Coordonnées géographique : 50,439:4,796
Informations supplémentaires :



Quelques années avant le début de la construction de l’édifice, le père abbé de Malonne tombe sous le charme de l’église Saint-Loup de Namur. Il s’en inspire pour la construction de sa nouvelle église abbatiale, l'ancienne étant trop austère pour le goût de l'époque. La construction commence en 1651 et se termine en 1653. L’abbé Jean Stapleaux fait raser les murs de l’ancienne église à l’exception de ceux du chœur et organise la construction de la nouvelle église au même emplacement. Elle est accolée à l’ancien chœur roman. La construction de la nef se termine en 1653 et cela clôt les travaux2. Ceci est attesté par la clé de voûte qui sépare la nef du chœur.


La tour carrée est érigée en 1655. Par la suite, un nouveau chœur est venu se greffer sur le vaisseau en 1722 pour remplacer le chœur de l’ancienne église romane qui avait été conservé. Cela se vérifie avec le monogramme placé sur la voûte. On retrouve sur un autre monogramme le nom de l’abbé prémontré Jean-François Bidart, ce qui montre que l'initiative de ce nouveau chœur lui revient. Au fil du temps, l’église n’a pas subi d'autres transformations. L’édifice actuel est toujours le même qu’en 1722. L’iconographie ancienne le confirme.


Le plafond sous le jubé est charpenté de grosses poutres de chêne équarries à la hache3. Il doit surement être encore d’époque à la vue de son mauvais état de conservation. Pour l’élévation des murs des collatéraux, le niveau inférieur est composé de pierres de taille qui sont à nouveau du calcaire de Meuse et qui datent de l’époque de construction de l’église. On y voit des traces d’outils qui doivent être celles du ciseau, réalisées par percussion posée. En ce qui concerne le niveau supérieur, les murs, tout comme les voûtes, sont recouverts d’une peinture qui ne doit pas être d’origine. Les murs de la nef sont quant à eux peints à l’imitation de la pierre de France au même titre que les voûtes. Ici se pose la question de l’authenticité de la peinture de ces murs. Étaient-ils peints en blanc ou déjà en pierre de France ? Il est fort probable que l’imitation de cette pierre soit une amélioration apportée aux xixe-xxe siècle, dans le but de rendre l’église plus somptueuse3. Nous pouvons remarquer que la peinture des voûtes n’est plus bonne, on y voit en effet certaines traces. Ceci montre qu’elles ont subi des dégradations. Malgré cela, elles sont assez bien conservées. Il y a peu de chance qu’elles datent de la construction de la nef en 1653. Il doit surement s’agir d’une peinture assez récente. Les murs et les voûtes du chœur sont aussi peints à l’imitation de la pierre de France. De nouveau, de grosses altérations sont visibles sur ceux-ci. Le chœur est plus abimé que le reste de l’église, ce qui est assez étonnant vu que celui-ci est plus récent que la nef. Ces traces peuvent être expliquées par une infiltration des murs. La porte, ornée de clous à tête carrée, n’est pas d’époque, elle doit dater des années 1900. Si l’on compare avec la porte d’aujourd’hui, on voit que c’est exactement la même. Bien entendu, elle a pu avoir été refaite récemment, mais comme aucune archive n’en parle, nous ne pouvons pas vraiment en être sur. Par contre, la serrure, elle, est toujours d’origine4. Le dallage doit être d’origine également, il est en marbre et est différent dans la nef et dans le chœur. Une chose retenant l’attention est cette dalle entre la nef et le chœur, ornée d’un chronogramme en latin qui donne la date de 1869 : eCCLesIe paVI Mentore noVanDo, præsens posVIt Ioannes saCre. Cependant, cette inscription ne figurant dans aucun des ouvrages consultés, on ne peut en assurer l’origine exacte.

Accessible aux personnes à mobilité réduite
Possède une boucle magnétique pour les malentendants
Dernière mise à jour le 19 avr. 2018

Toutes les célébrations sur internet : #internet toutecelebrationRecherche type : #internet ville
Adoration dans certaines églises ouvertes : adoration autre-celebration
Liens directs vers les diocèses Belges : Brabant WallonBruxelles – LiègeNamurTournaiCathobel.beFlandresKerknet.be